9 mars 2015

La génétique des robes équines pour les nuls: partie 1.

Depuis quelques années, les robes colorées ou originales sont devenues très à la mode et justifient des prix parfois exorbitants pour des chevaux pourtant "communs", couleur mise à part. La rareté fait la valeur. Les éleveurs s'arrachent donc les cheveux pour obtenir ces robes spécifiques qui font tant fureur. Parfois, c'est limite si on ne peut pas commander la couleur voulue auprès d'un élevage ou lors du choix de l'étalon. Magie ? Non, simplement les prouesses de la génétique !


La couleur d'une robe en génétique: les bases


Quand on essaye d'expliquer la science des gènes à des gens comme moi, profondément allergiques au jargon scientifique et à l'esprit 100% littéraire et rêveur, ça tourne vite au charabia incompréhensible. Mais, curieuse de comprendre comment on peut désormais prédire la robe d'un poulain, j'ai décidé de me lancer, pour moi et pour vous, dans une série d'articles de vulgarisation de la génétique des robes. Vulgarisation oui, car on dira quand même des gros mots scientifiques genre "homozygote". Mais commençons du début.

Le corps du cheval, comme des humains, possède un génotype (= l'ensemble de ses gènes) qui détermine le phénotype (= son apparence physique). Ce sont les gènes qui disent si le cheval sera petit, gros, blanc ou pie. On dit que le gène donne un caractère, c'est-à-dire une caractéristique physique (couleur des yeux, du poil...).

Mais il faut savoir que le gène est lui-même divisé en deux allèles: ce sont eux qui vous dire si le caractère sera visible ou non. Un cheval peut avoir le gène alezan tout en présentant une robe noire, tout simplement car ses allèles ne l'expriment pas ! Le gène est là, en sommeil en quelque sorte. Un peu comme si le gène était un ordinateur, l'allèle une imprimante et la caractère une photo: la photo est enregistrée sur votre ordinateur mais vous n'êtes pas obligés de l'imprimer. Si vous l'imprimez, vous pourrez la montrer à vos amis à l'extérieur. Si vous ne l'imprimez pas, personne ne pourra la voir mais vous pourrez quand même la transmettre à d'autres par mail (ce qui s’appelle en génétique l’hérédité, qu'on verra ensuite).

On parle alors d'allèle dominant ou récessif: un allèle est dominant s'il exprime le caractère (un cheval a le gène des yeux bleus et présente des yeux bleus) et récessif s'il le masque (un cheval a le gène des yeux bleus mais présente des yeux marrons). Si les deux types d'allèles sont présents, c'est le dominant qui prend le dessus (comme son nom l'indique) et le caractère sera exprimé. Les allèles sont notés grâce à deux lettres, inscrites en minuscules si ce sont des allèles récessifs, en majuscules si ce sont des allèles dominants. Par exemple, pour un cheval noir qui a deux allèles noirs dominants ce sera noté "EE" (la lettre "e" étant le symbole du gène noir).

Comprendre la génétique des robes équines pour prédire une robe.
Pie-gris-pommelé-hétérozygoto-récessifo-barbouillé-bidule? - cheval-forum.com

Suivant la combinaison d'allèles présente dans le gène, le cheval sera dit homozygote ou hétérozygote. Des mots un peu barbares pour dire tout simplement que si le cheval a deux allèles dominants ou deux allèles récessifs, il est homozygote: il a deux fois le même allèle (homo = le même). S'il a un allèle dominant et un récessif, il est hétérozygote: ses allèles sont différents (hétéro = autre).
Donc EE ou ee = homozygote (caractère dominant ou récessif = caractéristique visible ou non-visible).
Ee ou eE = hétérozygote (la caractéristique physique sera visible car l'allèle dominant prend le dessus).


En résumé, tous les chevaux ont un gène chargé de déterminer la couleur de leur robe, composé de deux allèles qui vont déterminer si le caractère du gène s'exprime ou non, ce qui va moduler la couleur de la-dite robe. 



L'hérédité d'une robe, une affaire de combinaison d'allèles


Quand un poulain naît, il a donc lui aussi un gène de couleur de robe avec deux allèles, et ces deux allèles sont hérités de ses parents ! Il prend un allèle du père, un allèle de la mère. On peut donc essayer de prévoir la robe d'un poulain de façon assez simple, grâce à un tableau dans lequel on affiche les gènes des parents et où l'on explore toutes les combinaisons possible dont pourrait hériter le poulain. Prenons l'exemple d'une robe fictive, la robe X, dépendant du gène X.


Pour être sûre d'avoir un cheval noir par exemple, il vaut mieux prendre des parents homozygotes (= deux allèles identiques) avec des allèles dominants (= caractère visible). C'est le cas ici: le poulain ne peut QUE avoir la robe X et la transmettra quoiqu'il arrive ! La combinaison gagnante quoi.


Dans le cas d'un père hétérozygote et d'une mère homozygote dominant, on est quasi sûre à 100% d'avoir la robe désirée. Par contre, le futur poulain à 50% de chance d'être hétérozygote et donc risque de ne pas transmettre sa robe s'il est croisé plus tard avec un autre hétérozygote. C'est le cas exploré juste en-dessous:

Dans le cas du croisement de deux parents hétérozygotes, on a une chance sur quatre que le poulain n'ai pas la robe voulue. Dans ce cas, il sera homozygote récessif et devra être croisé avec un homozygote dominant s'il l'ont veut à coup sûre avoir la robe X. Avec un hétérozygote, ce sera une chance sur deux et avec un autre homozygote récessif, la couleur X ne sera JAMAIS transmise.
Et on peut continuer ainsi les tableaux...



Le dernier mot Jean-Pierre...


L'intérêt de tout ça est de pouvoir prévoir la robe d'un poulain et même mieux, de sélectionner les étalons et les juments à croiser selon la robe que l'on souhaite obtenir ! Il faut donc en amont faire tester les chevaux (ce qui coûte de l'argent) pour connaitre leur code génétique et il n'y a plus qu'à faire des tableaux. Mais attention, cet article n'est qu'une entrée en matière très simplifiée pour comprendre comment fonctionne la génétique des robes. Il existe ensuite tout un tas de gènes, d'extensions de gènes, de mutations de gènes qui, suivant les croisements, ne donnent pas les mêmes robes. Bref, le casse-tête ne fait que commencer !














.................................................Pour aller plus loin.................................................
.............................................A lire aussi sur le blog..............................................

8 commentaires:

  1. Tiens, je songeais à parler de ce sujet, mais c'est clair que c'est super complexe! Je vais te laisser tenter l'aventure alors! As-tu lu les articles de Haras nationaux sur le sujet? Ils sont un peu compliqués mais assez complets!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah je vais suer toute seule à essayer de me dépatouiller dans toutes ces questions scientifiques.

      J'ai vu les articles des Haras (d'ailleurs il y a un lien au début de cet article) mais justement, ils sont tellement complets et surtout techniques qu'ils ne sont pas adaptés à des gens qui n'y connaissent rien et qui n'ont pas d'affinités avec la science...

      Supprimer
  2. C'est d'un compliqué !! Mais tellement passionnant ! Et tu as réussi à nous l'expliquer chapeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bien ! J'essaye vraiment d'aller au plus simple, ayant moi-même du mal avec ce sujet mais comme tu dis, c'est hyper passionnant donc j'ai quand même envie de m'embêter à comprendre ^^

      Supprimer
  3. Chouette, je ne suis pas la seule à ne rien comprendre à la génétique !
    Chouette (bis), tu as trouvé un moyen de l'expliquer clairement à nos semblables !
    Je t'aime !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime quand tu me fais des déclarations <3
      Mais maintenant je me dis "dans quele galère je me suis embarquée, comment je vais expliquer la suite ??" ^^

      Supprimer
  4. Bonjour... Autant l'article est intéressant globalement, autant il recèle quelque erreur (notament dans la légende des photos) Afin de corriger les quelques incohérence je ne peux que vous conseiller de vous rendre sur ce groupe https://www.facebook.com/groups/348484924532/?fref=ts et d'y demander l'aide des admins, (notamment Seb Lambeau qui est très calé à ce niveau et , j'en suis certaine, sera ravi de pouvoir compléter votre article :) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pour la légende j'espère que c'était clair pour la première que c'est une blague ? ^^

      Pour le reste, merci beaucoup pour la piste et pour le signalement d'erreurs, je vais aller prendre contact de ce pas pour vérifier et améliorer tout ça :)

      Supprimer