22 déc. 2014

"Les chevaux ne mentent jamais" de Chris Irwin.

"Les chevaux ne mentent jamais", un livre arrivé par hasard entre mes mains à l'occasion d'un anniversaire. Mais un heureux hasard qui fait que j'ai envie de partager avec vous ce petit trésor qui nous en apprends autant sur les chevaux, sur les méthodes de Chris Irwin que sur nous même. Récit initiatique au rythme de claquements de sabots.


Un mot sur l'auteur


Chris Irwin est un dresseur canadien à l'approche que l'on pourrait qualifier d'éthologique (au sens premier du terme, c'est-à-dire l'observation du comportement des chevaux). Près de 30 années passées auprès des chevaux, à apprendre sur le tas, à se débrouiller seul pour dresser des yearling et à rencontrer des professionnels lui ont inspiré une méthode de "dressage sans résistance" (il relate d'ailleurs son parcours très riche dans le livre). Son approche, son contact facile avec les chevaux ont eu un tel succès qu'il s'est d'abord fait connaitre dans sa région pour son talent dans le débourrage et le remise sur les rails des chevaux difficiles, puis à travers toute l'Amérique. Il sillonne désormais le pays pour donner des cours, publie des textes chaque mois dans des revues spécialisées, apparaît dans des émissions et donne régulièrement des conférences au Collège de médecine vétérinaire de l'Université du Saskatchewan.

Crédit: mediathequeducheval.com
Crédit: chapitre.com





















Pourquoi ce livre


Parce que ce livre donne une approche différente des chevaux et de l'équitation. Ce n'est pas un livre d'exercices, ce n'est pas un livre d'éthologie ou de dressage. Vous n'y trouverez pas forcément des réponses mais plutôt une réflexion et une véritable philosophie équestre et de vie. Ce livre n'apprend pas comment s'y prendre avec son cheval mais comment s'y prendre avec soi-même, comment être cavalier. Pour une fois, on arrête de se focaliser sur l'animal et comment obtenir de lui ce que l'on veut pour se focaliser sur l'être humain.

Ce livre ne ressemble vraiment à aucun autre que j'ai pu lire jusque-là. Et pourtant, je n'étais pas partie convaincue. A la première lecture, on a l'impression d'un long fleuve tranquille : l'auteur nous emmène dans divers paysages, nous raconte diverses anecdotes, redit parfois des choses que l'on semble déjà savoir et on ne sait pas trop où tout cela va nous mener ou ce que cela peut nous apprendre de plus. On avance gentiment, parfois même un peu ennuyé et sceptique, mais le jour où on tourne la dernière page, c'est comme une illumination. Mine de rien, les idées ont fait leur chemin et on reste là à cogiter avec un drôle de sentiment. On retourne lire quelques passages et on comprend enfin tout l'art et la subtilité de la leçon de Chris Irwin.

Une leçon qui nous dit: les chevaux sont magiques. Ils ne mentent jamais et de cette façon nous obligent à nous regarder en face. Ils révèlent qui nous sommes vraiment et mettent à jour nos forces et nos faiblesses. Il n'y a pas d'apparence ou de faux semblant qui tienne. Ce fabuleux animal qu'est le cheval exige le meilleur de nous : être calme, assuré, juste, observateur, rigoureux, et surtout être en paix avec soi-même pour être en paix avec lui. Ce livre est un véritable texte sur le développement personnel du cavalier car il nous montre que c'est en travaillant sur nous que nous pouvons travailler avec les chevaux, que nous devenons aptes à communiquer avec eux. Le cheval a une action bénéfique sur notre âme et soigne nos maux (l'équithérapie en est la preuve).


Chris Irwin - Crédit: chrisirwin.com



Le dernier mot Jean-Pierre...


Vous l'avez compris, je suis séduite. A tel point qu'il a été dur de me refréner pour écrire cet article car il y a encore tellement à dire... Je ne peux que vous inciter encore une fois à lire "Les chevaux ne mentent jamais" ! Chris Irwin mérite d'être lu pour son parcours exceptionnel et pour la passion et l'admiration pour les chevaux que l'on sent dans ses propos. Et c'est contagieux : quand on a fini son livre, on a encore plus envie d'aimer nos équidés, de les remercier pour tout ce qu'ils nous apportent et on est dévoré par l'envie de trouver ce superbe équilibre, cette harmonie que l'auteur nous décrit tant. Alors on commence à faire ce que tout cavalier devrait faire : se remettre en question.











.................................................Pour aller plus loin.................................................



.............................................A lire aussi sur le blog..............................................


2 commentaires:

  1. Plus que convaincue ! Il me le faut !!

    RépondreSupprimer
  2. Quand j'aurai terminé la dizaine de livres équestres qui m'attendent dans ma bibliothèque, je lirai celui-ci aussi!

    RépondreSupprimer