15 déc. 2014

Comment choisir sa selle : côté cheval.

Notre premier article sur la façon de choisir sa selle s'intéressait aux paramètres à prendre en compte du point de vue du cavalier. Maintenant que vous avez trouvé chaussure à votre pied selle à votre popotin, il est temps de s'assurer que l'heureuse élue s'accorde aussi à votre équidé ! Pour cela, il existe quelques tests simples à effectuer.


Position de la selle sur le dos


Posez la selle sur le dos de votre cheval, à son emplacement habituel, sans mettre de tapis. Lorsqu'elle est à sa place, la selle doit laisser le garrot libre et ne pas dépasser la dernière côte de votre cheval (voir les deux flèches sur l'image). On doit pouvoir passer au moins deux doigts entre le garrot et la selle, aussi bien sur le dessus que sur les cotés, pour éviter toute pression ou frottements. La selle doit également se trouver à deux doigts de l'épaule sous peine de bloquer son fonctionnement.

Vérifiez également lors du sanglage que la sangle ne se positionne ni trop en avant ni trop en arrière. Elle doit tomber correctement, verticalement et se trouver à une main du coude.

Squelette du cheval pour voir où poser sa selle.
La selle doit être à 2 doigts de l'épaule et ne pas dépasser la dernière côte - Crédit: cheval.ws



Libération de la colonne vertébrale


Lorsque vous vous penchez pour regarder la gouttière sous la selle, vous devez voir le jour de l'autre coté. Cela doit former un tunnel d'un bout à l'autre de la selle, ce qui permet de vérifier que la selle n'appuie pas sur la colonne vertébrale du cheval.


Quand la selle est posée sur le dos du cheval, on doit voir le jour de l'autre côté.
La gouttière de la selle doit former comme un tunnel.



Ajustement des arcades


Si les arcades de votre selle sont trop étroites, la selle se trouvera rehaussée à l'avant. Au contraire, si les arcades sont trop larges, la selle penchera vers l'avant, l'arrière ne touchant plus le dos du cheval. Le siège doit être bien à l'horizontal. Si ce n'est pas le cas, cela peut provoquer une gène voir des douleurs au dos de votre monture et vous obliger à adopter une mauvaise position. Si la selle plonge à l'avant, vous plongez aussi, jambes en avant, si elle penche en arrière, pour vous rééquilibrer vous pencherez en avant et ainsi de suite. Sachez qu'il existe désormais des selles aux arcades interchangeables qui peuvent s'adapter à différents chevaux, ce qui est bien pratique.

Ajustement de la selle sur le dos du cheval.
La selle doit être bien équilibrée et horizontale.




Vérifications après utilisation


Vous pouvez monter un petit quart d'heure sans tapis et regarder si votre selle a laissé des traces bien nettes, comme si ses contours avaient été dessinés sur votre cheval. Plus le contour est net, moins votre selle bouge, ce qui est biensûr l'effet recherché.

Un dernier test à effectuer : les traces de transpiration sous le tapis après votre séance doivent être symétriques ! Si elles ne le sont pas, elles révèlent un problème d'équilibrage de la selle et donc l'existence de points de pression sur le dos de votre cheval quand vous montez. Votre poids est mal réparti.




Le dernier mot Jean-Pierre...


N'oubliez pas: la selle doit aussi bien s'adapter à vous qu'à votre cheval. Choisissez selon vous, essayez sur votre cheval. J'ai énormément appris en  rédigeant cet article, qui n'est malheureusement qu'un condensé des leçons sur le choix d'une selle: le sujet est  trop vaste et technique pour que j'en présente tous les aspects. Mais peut-être que cet article vous permettra tout de même de trouver votre bonheur ou au contraire de vous apercevoir enfin que votre selle ne convient pas, et ce sera déjà un grand pas de fait !













.................................................Pour aller plus loin.................................................





.............................................A lire aussi sur le blog..............................................


3 commentaires:

  1. Plein de choses intéressantes que tu dis là. Dire que j'ai longtemps ignoré que le selle devrait être adaptée au cheval, alors que c'est tellement évident en fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair et c'est vrai qu'il y a 2-3 ans en arrière, je ne me posais pas la question non plus ! On parle peu de l'adaptation du matériel dans les clubs (en tout cas ceux que j'ai vu) et c'est difficile aussi d'avoir l'oeil pour repérer si quelque chose va pas.

      Supprimer
  2. Bien utile à savoir tout ça ! Au moins, c'est simple à comprendre et clairement expliqué.

    RépondreSupprimer