20 nov. 2014

Premiers éléments pour juger la morphologie d'un cheval.

Cet article inaugure une nouvelle catégorie: l'hippologie. Pour débuter sur ce thème, je vous propose un petit tour d'horizon pour poser les bases : savoir repérer une bonne morphologie. Cela permet de détecter les points forts et faibles du cheval et ainsi de savoir quelle discipline lui sera - visiblement - la mieux adaptée ou au contraire, de prévoir de futurs problèmes de santé.


Conformation générale


Schéma d'un cheval bien conformé, à la bonne morphologie.
Cheval bien conformé et d'aplomb - Crédit: centaures.e-monsite.com

Pour juger un cheval, on commence d'abord par le regarder dans son ensemble. Il doit être harmonieux, se tenir bien droit et d'aplomb, de sorte qu'il puisse rentrer dans un carré: dos tendu, jambes et canons sains et fermes, les axes épaules / hanches bien parallèles. De cette façon, l'impulsion sera alors transmise sans pertes de l'arrière à l'avant. Un cheval fait légèrement en montant sera également valorisé, cette conformation favorisant l'abaissement des hanches et l’allègement de l'avant-main tant recherchés en dressage.

On va également prêter attention à ses "dessous", c'est-à-dire ses jambes. Le cheval doit avoir des dessous adaptés à son modèle, de bonnes jambes aux articulations sèches. Un avant-bras long au niveau des antérieurs sera apprécié pour des allures déliées et un bon allongement, de même qu'un jarret solide ni trop ouvert ni trop fermé.

Enfin, en concours on regardera aussi les "tissus" du cheval. De "beaux tissus" sont synonyme d'une peau fine à travers laquelle on voit les veines, couplés idéalement à une robe soyeuse.

Quelques défauts de conformation


  • Un cheval au modèle qui se tient les membres sous lui ou loin devant et derrière: cela révèle un problème d'aplomb qui risque de se répercuter sur la locomotion. Un cheval campé derrière (les jarrets dépassent alors la croupe vu de profil) révèle souvent un manque de force du dos et de la croupe assez fastidieux à récupérer au travail.
  • Un cheval fait en descendant: il aura tendance à reporter son poids sur les épaules et demandera également un long travail sur le plat pour le re-basculer vers l'arrière.
  • Des dessous dit légers: le cheval possède des membres trop fins par rapport à son physique, membres qui peuvent alors manquer de force.



L'encolure


Exemple d'une belle encolure chez le cheval.
Une bonne encolure - Crédit: chevaux-de-sport-la-treille.com

Une bonne encolure est assez longue pour jouer souplement son rôle de balancier et est construite "en triangle": l'attache de tête doit être assez légère pour ne pas entraîner du poids vers l'avant et inversement, la base de l'encolure doit être forte et large pour bien laisser passer l'air et faire une jonction belle et efficace avec le corps ( la fameuse "sortie d'encolure"). L'ensemble doit être "bien orienté" c'est-à-dire former un léger arc de cercle sur le dessus. Une encolure attachée un peu haute n'est pas un problème et permettra un port de tête élevé. 

Notons qu'il est dit que la longueur d'encolure va de paire avec l'amplitude des foulées car le mouvement des antérieurs ne peut dépasser le bout du nez. A méditer.

Les défauts d'encolure


  • Les encolures courtes et épaisses: elles alourdissent l'avant-main et sont moins mobiles et souples donc plus difficiles à travailler.
  • Les encolures greffées bas: favorisent un équilibre horizontal.
  • Les encolures faites à l'envers: appelées aussi "gorge de pigeon" ou "encolure de cerf", elles forment un arrondi sur le dessous. Elles résultent d'une mauvaise musculation ou d'une prédisposition morphologique (certain poulains naissent avec l'encolure orientée de cette façon). Ce défaut est heureusement rattrapable car en plus d'être inesthétique, il créer des tensions dans le dos suite à la posture très relevée des chevaux qui le possèdent.

Exemple de mauvaise encolure chez le cheval.
Un bel exemple d'encolure de cerf - Crédit: photo du net



L'épaule


La forme d'épaule attendue va varier suivant l'activité à laquelle on destine le cheval.

Une épaule droite présente une plus grande force de traction mais des allures limitées. Cela va donc être recherché chez les chevaux de traits pour les activités de force: débardage, attelage ect. On la retrouve aussi parfois chez les trotteurs, sûrement pour avoir une bonne force de frappe pour tracter le sulky.

Exemple d'une épaule droite parfaite pour la traction.
Epaule droite chez un Irish Cob - Crédit: photo du net

Dans le monde de l'équitation classique et des courses hippiques, on va logiquement rechercher le contraire tout en conservant un peu de cette force; la fameuse épaule oblique. Cette épaule longue et inclinée permet une grande amplitude de foulée, une facilité dans le mouvement qui permettra aussi des allures plus relevées et rebondissantes.

Exemple d'une épaule oblique ou inclinée chez le cheval.
Epaule oblique chez un Selle Français de sport - Crédit: photo du net

L'inclinaison de l'épaule se "mesure" de la pointe de l'épaule au garrot (et également selon son l'angle) et va souvent de paire avec la place du garrot (si le garrot est très avancé, l'épaule va souvent être droite). Dans l'idéal, l'angle de l'épaule doit être le plus fermé possible pour avoir une belle épaule inclinée.

Schémas des différentes épaules chez le cheval.
Schéma du net imparfait mais qui aide à visualiser la différence infime d'inclinaison.



Le dos et les reins


Le dos doit être de préférence de longueur moyenne voir court et surtout bien tendu. La jonction avec la croupe se fait par le reins qui, lui aussi, doit être ni trop court ni trop long, mais surtout large afin d'être solide. La jonction dos/rein/croupe doit se faire sans dépressions.

Exemple d'un bon dos chez le cheval.
Un dos qui forme une belle ligne continue jusqu'à la croupe - Crédit: photo du net

Les défauts du dos


  • Un dos trop long est souvent plus faible et un dos trop court moins souple.
  • Si le dos est concave, "ensellé", c'est qu'il manque de muscle (sauf cas plus rares de colonnes vertébrales construite ainsi). Ce dos manque donc de solidité et de puissance et ne retransmet pas correctement l'impulsion venue de l'arrière. A l'époque, on recommandait d'acheter un cheval au dos creusé pour les enfants et les femmes car il est réputé plus confortable.
  • Le dos carpé, c'est à dire bombé, ne présente pas grande gène tant que cela reste à un degré faible. Son seul inconvénient est de priver le cheval d'un peu de souplesse. Ce défaut est le seul qui n'est malheureusement pas corrigeable car il provient généralement d'une malformation squelettique.

Mauvais dos chez le cheval. Dos court et creusé.
Dos à la fois court et creusé chez un Connemara - Crédit: photo du net

Exemple d'un dos long chez le cheval.
Dos long mais apparemment tendu chez un PSAr - Crédit: photo du net



La croupe


Exemple croupe musclée et belle chez le cheval.
Jolie croupe légèrement inclinée et arrondie - Crédit: Xanthe-balios.com

La croupe doit être inclinée sans exagération, ronde sans être trop imposante et bien musclée. Dans l'idéal, elle doit former un angle d'environ 30°: ainsi, elle permet des allures rapides et puissantes grâce à des muscles à la fois courts et forts qui fortifient la ligne du dessus. Une bonne croupe procure au cheval un bon moteur.

Les défauts de la croupe


Exemple croupe horizontale chez le cheval.
Croupe horizontale, presque droite jusqu'à la queue - Crédit: haras-nationaux.fr

  • Une croupe horizontale sera propice à la vitesse puisque les muscles fessiers sont alors plus longs. Mais du fait du prolongement excessif qu'elle forme avec le dos, elle manque de force et de résistance.



Le dernier mot Jean-Pierre...


Comprendre pourquoi on recherche telle conformation ou telle conformation permet de mieux comprendre les mécanismes physiques de l'animal et d'avoir des critères de sélection lors de l'achat d'un cheval. C'est pourquoi faire cet article m'a semblé utile, même si en pratique il demande un sens de l'observation très développé.

Néanmoins, il est bon de rappeler qu'une morphologie prometteuse ne fait pas tout. Certains chevaux aux physiques avantageux se révéleront anti-doués sur les barres et sans aucune classe sur les terrains de dressage quand d'autres gaulés comme des vaches engloutiront 1m20 sans sourciller et auront un charisme à faire chavirer les juges une fois en piste. Une bonne morphologie ne reste qu'un indicateur !














.................................................Pour aller plus loin.................................................



.............................................A lire aussi sur le blog..............................................

7 commentaires:

  1. La gorge de pigeon, à corriger ce n'est pas que le résultat d'une faiblesse et d'une mauvaise musculature mais bien un trait de modèle tout comme une encolure courte, bien orientée ou longue.

    RépondreSupprimer
  2. En effet, j'avais oublié ce cas là ayant plus souvent été confronté à des chevaux chez qui un travail dans le mauvais sens avait accentué le défaut... Car c'est plutôt rare de voir une encolure de cerf très développée chez un poulain...? Ou en tout cas ça se rattrape bien et ne se voit plus adulte quand c'est pris dès le début.


    Je corrige, merci ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis contente que tu publies cet article car en ce moment j'essaye de comprendre comment fonctionne les chevaux pour mieux appréhender son travail. Ma jument possède un dos long, c'est donc minimum 30 voir 40 minutes de détente. Je cherche à améliorer les mouvements que je fais avec elle et les exercices pour lui muscler le dos. Si t'as des conseils je suis ouverte ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oulah je suis bien loin d'être une experte pour conseiller quelqu'un dans ce travail !

      Mais à vu de nez comme ça, pour muscler le dos je conseillerais les choses classiques: montées/descentes au pas, travail en extension d'encolure/abaissement de l'encolure pour bien étendre le dos, essayer d'avoir une jument ronde et avec de l'impulsion pour qu'elle monte son dos. Pour ça les transitions pourraient aider (intra et inter-allures) surtout si t'en profite pour faire des variations d'attitude pour avoir un dos mobile.

      Et tout ça toujours avec de la décontraction et de l'engagement ! L'impératif de toujours.

      Voilà ce que je ferais moi ;)

      Supprimer
    2. Comme la cavalière blonde, c'est une de mes recherches du moment ! Ton article est une excellente synthèse et les ressources pour approfondir vont m'être précieuses.

      Supprimer
  4. Article complet et agréable à lire ! J'en avais appris une partie pour mon G7 (que j'ai aussitôt oublié l'exam passé) mais je ne savais pas tout ça ! J'aime beaucoup le mot pour la fin : "quand d'autres gaulés comme des vaches engloutiront 1m20 sans sourciller" comme quoi, l'habit ne fait pas le moine !!! :D

    RépondreSupprimer
  5. ça me fait vraiment super plaisir de lire que mon article vous sert !

    Pour les sources, chaque fois que je fais un gros article, j'essaye d'en mettre pour de 1) montrer que je n'ai pas inventé les infos et de 2) permettre aux gens d'aller plus loin car j'apprends aussi en écrivant ses articles, donc je suis limitée au niveau des connaissances.

    RépondreSupprimer