5 nov. 2014

La surprotection des chevaux, nouvelle mode des cavaliers.

Savons-nous encore à quoi servent au juste les différentes protections et quand les utiliser ? Où est la limite entre être prévoyant et en faire trop ? Effectivement, le dicton dit que "prudence est mère de sûreté", mais les cavaliers ont tendance à trop l'appliquer au pied de la lettre avec pour conséquence l'inverse de l'effet escompté. Car oui, cette innocente paire de bandes de travail rose fluo utilisée chaque jour n'est pas seulement dangereuse pour les yeux, mais aussi pour les membres du cheval...


La mode équestre ou l'utilisation abusive du matériel


On voit de plus en plus de chevaux qui ne mettent pas un sabot dehors sans leur bonnet, l'anti-mouche, la bavette, les bandes pour le dressage, les guêtres jusqu'au genou pour l'extérieur et le saut, et le must: le combo guêtres fermées + protèges boulets + cloches + licol pour le pré. Et je caricature à peine...

Surprotection des chevaux.
Cheval BIEN protégé ou SUR protégé? - Crédit: photo du net

Alors mettons une chose au clair: cet article ne s'adresse pas aux propriétaires de chevaux qui ont des problèmes de santé particuliers ou qui sont capables de s'infliger des blessures assez graves par maladresse (d'ailleurs, il y a maladresse et maladresse, blessure et blessure, un cheval qui se marche dessus en jouant au pré, ça arrive et ça n'a rien de dramatique).

Mais je parle de cette nouvelle mode qui consiste à "habiller" le plus possible son cheval, quand bien même c'est inutile. J'utilise le terme mode car c'en est bien une ! Si on regarde attentivement, ce phénomène de surprotection s'est développé en parallèle de la sophistication et la diversification du matériel équestre: toujours plus beau, toujours plus original ! On met des protections car on est content de pouvoir montrer le beau matériel qu'on a. On met des bandes, pas par nécessité, mais pour pouvoir en mettre de deux couleurs, en diagonale sur les membres pour que ça aille avec le tapis. C'est beau. Alors oui, c'est joli visuellement, c'est la classe d'avoir du beau matos, mais les conséquences dans tout ça ? Car même si ça semble anodin sur le coup, le fait d'utiliser son matériel de façon abusive peut avoir des effets très néfastes sur la santé de notre équidé.



Quand prévoyant devient blessant


  • Prenons le cas des bandes de travail. Leur fonction est de soutenir les tendons dans l'effort. "Soutenir", c'est le mot à retenir. Car si vous les utilisez à chaque séance systématiquement, elles ne soutiennent plus mais "remplacent" une partie du travail fourni par les tendons ! Les tendons s'habituent à cette aide et s'affaiblissent. Et le jour où vous enlevez ces bandes, c'est la catastrophe... A trop les utilisez, vous créez une accoutumance et une dépendance, le début d'un cercle vicieux.
  • Il en va a peu près de même pour les guêtres, cloches et protèges boulets. Protéger à l'obstacle ou sur terrain accidenté, c'est bien. Sortir l'armure pour le pré, une balade tranquille ou parce que votre cheval s'est marché dessus une fois, c'est trop ! Ces protections, comme elles l'indiquent, protègent le membre et réduisent donc les sensations de choc. Un cheval qui ne sent pas quand il se tape ou butte dans quelque chose ne corrigera pas son attitude et ne fera pas plus attention à où il met ses pieds ! Sans protections, il va se faire mal une fois, deux fois, et à la troisième il prendra garde à ce qu'il fait, pas fou l'animal ! Ne lui gâchez donc pas cette chance de devenir plus adroit et autonome. Il n'en sera que plus heureux tout nu dans son pré. Et pour le licol gardé une fois lâché, ne parlons pas des risques de s'accrocher quelque part, rester coincé et se débattre...
  • Enfin pour la valse des couvertures, des séchantes, des chemises: on protège évidement un cheval tondu, un cheval mouillé exposé aux courants d'air et quand les températures sont basses. Mais un cheval est aussi capable de réguler sa température seul et si on lui en laisse l'occasion, de s'habituer progressivement aux changements climatiques (on ne met pas son cheval à poil dehors du jour au lendemain). Certains sont même capables de vivre à l'année en extérieur sans jamais être couverts ! Car là encore, l'excès entraîne une dépendance, un cheval couvert à la moindre fraîcheur attrapera plus facilement froid, ne fera plus son poil correctement et sera incapable de se réchauffer seul en cas d'urgence. 



Le dernier mot Jean-Pierre...


Il faut savoir utiliser son équipement à bon escient: avec parcimonie et quand c'est réellement nécessaire, sous peine de fragiliser son cheval plutôt que de l'aider. Avoir un cheval autonome évite bien des tracas et aussi des économies de matériel. A vous de déterminer quel effort est assez intense et mérite une aide et de ne pas culpabiliser si votre cheval a un peu de mal à s'adapter au début: à chacun d'apprendre à se gérer. Ne succombez pas naïvement aux effets de mode en pensant qu'ils sont sans conséquences, mais comme toujours avec les chevaux: observez et réfléchissez














.............................................A lire aussi sur le blog..............................................


43 commentaires:

  1. Totalement d'accord avec cet article !

    Je peux concevoir la surprotections des chevaux de grand prix internationaux (Silvana & co...) vu leur valeur "pecunière" (même si ça les dénature tout autant)

    mais les guêtres/cloches/protèges boulet/licol pour une sortie paddock...

    le coup des bandes de polo de toutes les couleurs est tellement vrai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute ressemblance avec des faits réels ne serait PAS fortuite ^^

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. Ah bah tient faudrait que je fasse lire cet article à une copine qui est hyper "poule" avec son cheval !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on en a tous une dans notre entourage ^^ (Hélène si tu me lis! J'ai vu ton commentaire disant que tu mettais des bandes juste pour le plaisir hein!)

      Supprimer
  3. J'ai écris un article similaire il y a quelques mois, je ne peux qu'être d'accord avec ce que tu dis là ! :)
    On voit bien trop souvent des cas où ça vire à la sur-protection, ce qui fragilise l'organisme du cheval plus qu'autre chose.

    RépondreSupprimer
  4. Comme je disais sur un autre blog, à vouloir élever nos chevaux dans du coton on les défait de leur vraie nature.... c'est triste, les chevaux sont archi domestiqué et toute leur noblesse et leur beauté perd de l'éclat en les décorant de la sorte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que perso, je suis pas sûre que l'ensemble "panthère rose" - du tapis aux bandes, en passant par le frontal - embellissent un cheval... Ahah

      Supprimer
    2. Bonjour je suis d accord pour le materiel des membres et presque tt d ailleur vu la diversité des couleurs motifs ect mais moi je suis toujours d ailleur actuellement il fait plus frais j ai deja la couverture en tete elle a deja fait un duvet mais j ai tjs peur qu elle ai froid c est un frison elle a du poils en suffisance mais bon ...

      Supprimer
  5. Merci pour ce petit rappel à l'ordre :) Effectivement surprotéger fragilige plus que ne protège !

    RépondreSupprimer
  6. C'est tellement vrai !
    Ma jument est au pré, et dès qu'il fait légèrement froid ou qu'il pleut, tout les autres chevaux ont leurs couvertures, et on me demande pourquoi je n'en met pas... J'ai une couverture, mais seulement pour l'hiver, au cas où je me rendrais compte qu'elle a froid, ou si je dois la tondre...
    "Mieux vaut prévenir que guérir", pas toujours ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'au final c'est ça le plus difficile à gérer: les questions des autres et les regards façon "tu es un monstre" ou "tu n'y connais rien"...

      Mais au final, il n'y a qu'à regarder qui tombe malade/se blesse le plus souvent !

      Supprimer
  7. J'adore voir ressortir tes anciens articles dans mon fil d'actualités perso sur Facebook ;-) Et "accessoirement" j'adore ton article aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dès fois on protège pas trop, moi j'ai une jument qui fait de la dermite, donc la seule solution c'est de la couvrir tout l'été avant de critiquer ce qui mette c'est couverture là, on leur raison car les produits ne fonctionnent pas car sinon ma jument se gratte à sang

      Supprimer
    2. C'est bien précisé que cet article ne s'adresse pas aux chevaux qui ont une maladie ou un besoin particulier !

      Supprimer
  8. Quel bel article ! Enfin ! Ca me gonfle de voir des chevaux sous des anoraks parce qu'il pleut un petit peu, parce qu'il fait un petit peu froid, parce qu'il y a de la boue et il va se salir, parce qu'il y a des mouches,blablabla... Perso, ma jument vit dehors depuis 15 ans quelque soit le temps, de plus elle déteste être enfermée, elle fait sa vie de cheval (avec des copains), elle fait du poil quand il fait froid et elle est mouillée quand il pleut mais elle s'en fout ! Elle a de la barbe, certains diront que c'est disgracieux moi, je m'en fout et elle aussi. Elle est heureuse comme ça et moi aussi! La seule fois où je lui ai mis une couverture c'est parce qu'il faisait -20°, c'est vrai que quand elle est sale c'est plus long à nettoyer, et alors ? Le cheval n'a pas la notion du temps, on s'en fout si on met 20mn au lieu de 10, suffit de prévoir à l'avance avant de monter... Et puis elle aime que je m'occupe d'elle et moi je l'aime au naturel avec ses grosses plaques marron sur son blanc neige... Mes équidés ne sont pas des mobylettes que je mets au garage un fois que j'ai fini de m'en servir, ils font leurs vies comme ils veulent et tant qu'ils sont heureux et en bonne santé, c'est tout ce qui compte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mère poule avec mes chevaux et fière de l'être !!! je l'ai toujours été et ne changerai jamais, je l'assume parfaitement bien..Propriétaire de chevaux depuis plus de 30 ans, mes chevaux sont très rarement malades et vivent très longtemps et en très bon état! Couverture, bandages, cloches, bonnets et chabraques assortis et ravie de montrer mon beau matériel :D ABE et pas sensible aux arguments de cheval nature, dans la boue, sous la pluie sans couverture etc...!!! Moi ce qui me gonfle c'est l'intolérance sous toute ses formes!

      Supprimer
    2. je ne vois aucune 'tolérance' dans ce commentaire .....

      Supprimer
    3. Emmanuèle, vous avez tout à fait le droit d'aimer le beau matériel et de prendre plaisir à le montrer. Si j'avais les moyens, je passerais mon temps à faire du shopping équestre et je suis comme la majorité des cavaliers: quand je le peux, j'aime bien accorder la couleur du tapis de mon cheval avec ses guêtres ^^

      Mais ses guêtres par contre, il les porte uniquement à l'obstacle... Avoir du beau matériel et l'utiliser seulement quand il faut, c'est compatible !

      Après, évidemment que les chevaux même sur-protégés peuvent vivre longtemps et en pleine santé... Tant qu'on ne sort plus jamais de ce schéma, sinon gare à la casse ! Et c'est quand même dommage de se dire qu'à cause de nous, notre cheval est plus exposé aux risques de coup de froid si on ne change pas sa couverture assez vite, qu'il risque plus de se blesser si un jour on oublie les bandes ect, non ? Je ne doute pas que vous aimez vos chevaux, mais en prendre soin, ça devrait pas être vouloir les rendre plus forts et plus autonomes ?

      Quant aux "arguments cheval nature", ce ne sont pas de simples arguments, ce sont des faits ;) Le cheval est un herbivore qui a besoin physiologiquement de marcher librement et qui a tout à fait la capacité de s'auto-gérer, même en cas de mauvais temps. J'ai aussi écrit un article à ce sujet, "les besoins fondamentaux du cheval", si ça vous intéresse (j'aime bien pouvoir débattre [dans le bon sens du terme] avec des gens ayant une autre vision :) ).


      Bonne continuation.

      Supprimer
    4. Et bien moi j adore lui mettre son beau bonnet pour sortir en balade , assorti au chabraque avec un bon amortisseur pour son petit confort , je met une petite polaire en dessous de 5 degrés, une chemise imper quand il pleut bien et une doudoune l hiver . J ai 2 chevaux de caractère très différent , mon premier déteste la pluie, il ne sortira pas de son box si il n à pas son imper par temps très pluvieux alors que mon deuxième se fera une joie d aller se rouler dans la boue alors je ne lui enlève pas son plaisir , il n aime pas être couvert alors je n insiste pas sauf l hiver et quand je lui met sa doudoune a le regarder il se dit que finalement c est bien agréable ! Mon premier devient fou avec les mouches , ne met pas le nez dehors et se mord d énervement alors il a sa chemise intégrale des le début de saison jusqu a la fin alors mon deuxième n est absolument pas perturbé par ces bebettes alors il n en a pas ! Ce n est pas une question de faire des différences, d en préfèrer un par rapport à l autre c est juste que je fais ce qui me semble bien pour chacun ! Par contre les guêtres et le licol au pré, les bandes de travail pour une simple balade non ....
      je crois que moi ce qui me révolte c est les brides avec des mors de tortures ,les muserolles ou le cheval respire à peine ,l usage d éperons à gogo etc ....

      Supprimer
    5. Et je précise que mes chevaux vivent au pré à l année avec leur box et un abri pour le bac à foin. Je ne les enferme au box que la nuit l hiver quand il gele fort .

      Supprimer
    6. sauf que l'amortisseur pour son petit confort ? si la selle est adapté pas besoin d'amortisseur car dans ce cas là l'amortisseur peut provoquer un réel inconfort...

      Supprimer
    7. dès fois on protège pas trop, moi j'ai une jument qui fait de la dermite, donc la seule solution c'est de la couvrir tout l'été avant de critiquer ce qui mette c'est couverture là, on leur raison car les produits ne fonctionnent pas car sinon ma jument se gratte à sang. Donc si vous avez des solutions donner et acheter les produits.

      Supprimer
    8. Je suis d'accord avec Maëlys: il ne faut pas oublier que ce nous pensons être parfois dans leur intérêt, pour leur confort ne l'est pas ! Pour reprendre l'exemple du blog Saddle Fitting: ajouter un amortisseur sous une selle ajustée, ce serait comme mettre une grosse chaussette de ski dans une chaussure pile à votre taille. Résultat ? La chaussure qui vous allait avant devient trop petite, plus de mobilité, on est serré, pas bien dedans...
      Ce n'est pas parce que l'amortisseur a l'air moelleux, rassurant avec son épaisseur, confortable selon nos critères humains qu'il va forcément faire du bien. Avez-vous fait tester votre selle avant d'acheter ce qui est plus souvent un cache misère ? Avoir une selle adaptée qui ne demande pas l'ajout de X équipements, ça c'est le réel confort pour le cheval !

      ça d'un côté et de l'autre: cet article est un article général, bien évidemment dans la vraie vie il faut s'adapter au cas par cas. Un cheval qui devient fou à cause des moustiques a bien le droit à sa petite chemise en nid d'abeille. Un cheval frileux aura sa couverture en hiver. Ce n'est pas de la surprotection quand c'est adapté au comportement du cheval. D'autant que quand on achète un cheval d'un certain âge, il a déjà des habitudes prises pendant des années que l'on ne change pas en un claquement de doigt et tous ont des caractères et des seuils de tolérance différents.
      Je ne brûlerais personne en place publique pour ce que vous décrivez ^^

      Supprimer
  9. Je pense que certaines mères poules oublient juste l'essentiel, leurs chevaux. C'est souvent le même discours où ils pensent juste "humain" au lieu de cheval, plus le confort absolu du cavalier avant celui de l'animal. Un cheval enfermé "au chaud" dans un boxe 23h/24h avec quel pied, une heure au paddock ou à bosser. En fait on est juste content d'avoir un cheval propre quand on veut s'en servir, on le remet au garage jusqu'au prochain coup en se disant qu'il est "bien" vu qu'il est au chaud. Pour les couvertures c'est la même, quand à toutes les autres babioles c'est juste pour jouer aux "barbies cavalières" et tant pis pour les conséquences .... L'humain égoiste tel qu'il est devenu. Et essayer d'ouvrir les yeux à ces gens là ne sert malheureusement en rien car il s'agit d'une remise en question, et peu de gens en sont capables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais du coup si je suis bien ton raisonnement tu ne devrait pas monter sur ton cheval ... C'est profiter de lui ?! Moi mon cheval est tondu et au boxe car je travaille et je vais le voir tous les soir je monte je longe ou autre . Qui dit soir en hiver dit froid et un cheval qui est toujours en extérieur fait du poil et un cheval qui a du poil transpire et je n imagine pas du tout le remette trempé au champ !!! Qd je saut je met des guêtres (fouganza noir) pour ne pas qu'il se blesse et quand il commence a faire des molettes ( et oui dure de passer l'hiver au boxe) je lui met des bandes de travail et elles sont bleu turquoise avec des strass et je ne pense vraiment pas faire du tort a mon cheval au contraire j'adapte mon équipement pour compenser les changement que je lui impose pour mon plaisir. Et oui osons le dire si on a un cheval c'est bien pour se faire plaisir alors si on peut leur amener un peut de confort moi je suis pour . J'aimerais pouvoir venir passer toutes mes journées avec mon cheval le travailler attendre qu'il sèche le remettre dans son champ une fois sec ect mais je ne peut pas je ne pense pas pour autant être une"mauvaise propriétaire! Je comprend votre point de vu mais il ne faut pas aller dans la caricature ! Dans aucuns des 2 sens d'ailleurs! Bises!

      Supprimer
  10. merci merci merci!!!! comme j'aimerais entendre cela de toutes les bouches des propriétaire et cavaliers!!!! mes chevaux vivent H24 au pré avec abri et paillot biensur avec d'autres copains sans artifice (inutile!!!) et ils sont souvent bien sale en hiver avec leur grosse doudoune de poil que j'adore donc forcément moins classe quand on sort en balade. mais il sont bien dans leur tête et dans leur corps et heureux de nous voir arriver pour les choyer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monsieur au moins ils restent dans leurs état sauvages donc humanitaire au maximum

      Supprimer
  11. Et merci à toutes (tous ?) pour vos réactions :D ça me fait chaud au coeur !

    Je vois que beaucoup se soucient avant tout de ce dont le cheval a réellement besoin et je ne peux qu'applaudir ^^ Comme je le disais plus haut, j'ai écris un article à ce sujet, ici: http://www.la-criniere-blonde.com/2015/12/les-fondamentaux-du-cheval-quels-sont.html

    Et pour ce qui est de la question des couvertures, puisque c'est souvent l'exemple qui revient: j'en ai également longuement discuté car, quand on prend le temps de s'intéresser au fonctionnement du cheval, c'est tout simplement impressionnant de voir à quel point son organisme est perfectionné et autonome si on ne vient pas interférer !

    Un article sur comment le cheval gère le froid: http://www.la-criniere-blonde.com/2015/11/le-cheval-et-le-froid-comment-laffronte.html
    Et un autre sur la tonte et les couvertures: http://www.la-criniere-blonde.com/2015/11/tondre-ou-ne-pas-tondre-couvrir-ou-ne.html


    Au plaisir de vous lire ! :)

    RépondreSupprimer
  12. "A trop vouloir protéger ont fini par ce blesser"

    RépondreSupprimer
  13. Tout à fait d'accord !

    Malheureusement beaucoup de cavalier succombent au lobbying des marques de matériel d'équitation. Maintenant il faut mettre une couverture de pré quand le cheval est dehors non tondu et sans problème de santé particulier, la bonne blague.. Il bouge, il se réchauffe tout seul.

    Benjamine.

    RépondreSupprimer
  14. Tout à fait d'accord. En tant que monitrice je voit de plus en plus de chevaux couvert dans les proprio. Le problème aussi c'est que tous n'accorde pas l'attention qui conviens à la mise en place de courverture chez le cheval au pré : un cheval couvert c'est un cheval qui transpire quand il fait trop chaud pour la couverture, c'est une couverture qui eut devenir humide même si elle est imperméable ... bref quand un jour il fait 15 degré et que le cheval garde sa couverture sur le dos elle a beau être respirante ...
    Puis pour ma part je ne couvrais que ma jument (croisé comptois qui me fait du poil digne d'un yéti) en tonte en manteau parce que je trouve que c'est une hérésie de tondre intégralement un cheval qui vit au pré tous le temps. Cela n'a aucun intérêt à part estétique !

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour cet article qui est toujours d'actualités.... (surtout avec la baisse de température de ces derniers jours)et qui a su créer un débat ! ;)
    Avoir du beau matériel, oui mais savoir l'utiliser c'est mieux :)

    RépondreSupprimer
  16. Sérieusement ce post est intéressant mais pk vous vous critiquer tous! chacuns fait ce qu'il veut avec son cheval non? merde à la fin ceux qui critique en général ne sont même pas foutu de galoper sur le bon pied ou encore de bien mettre leurs bandes sa me fait rire! vous croyait que les chevaux qui coûtent des millions ont vas les laisser comme ça dehors sans rien juste pour qu'il retrouve leurs soit disant instinct ? arrêter vous me faite rire! chacuns voit la passion que nous avons différement certains préfère le western d'autres la balade ou encore le cso ou le cce donc c'est bon ok trop protéger son cheval peut le rendre fragile mais au pire ce n'est pas votre problème !
    Ma ponette de gp est née avec une couette sur le do ( c'est une expression) et elle vas très bien donc stop !!!!!

    cordialement
    merci pour cette article intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun fait ce qu'il veut avec son cheval, oui... Mais fermeriez-vous les yeux sur un animal maltraité sous prétexte que son propriétaire a bien le droit de faire ce qu'il veut avec ? Ce n'est pas votre problème de voir un animal souffrir ? Tout ça parce qu'il appartient à un autre ?
      On en est pas là, bien évidemment, mais le principe est le même: chacun fait ce qu'il vaut mais rien n'empêche d'informer les gens et de faire de la prévention ! La surprotection part d'un bon sentiment et d'une volonté de bien faire et c'est justement pour ça qu'il faut en parler pour indiquer la vraie bonne marche à suivre :)

      Un cheval qui a coûté cher, ça justifie qu'on le fasse vivre comme un vase de Chine, privé de tout ? Peut importe son prix, ça reste un animal avec des besoins essentiels qu'il faut respecter et de plus, comme je le dis dans l'article, trop protéger est un piège car c'est justement là où on risque le plus de blessures ! Maintenant, chacun peut agir comme il le souhaite... Mais en étant bien informé des conséquences quand même ;)

      Supprimer
  17. Bonjour :)

    Je suis partagée avec toute cette réflexion. Mon poney a des soucis respiratoires (allergie aux pollens et acariens...) donc vie au pré obligatoire, pas de foin, pas de paille. Pour le moment il ne pleut pas mais il y a du vent. Le véto me conseille de le couvrir pour éviter un coup de froid puisqu'il est plus vulnérable qu'un cheval en bonne santé. Comme il n'a pas de foin, il ne se "réchauffe" pas autant qu'en passant des heures à mastiquer, je me dois donc de le couvrir en fonction de la température. Je lui donne de l’enrubanné mais pas autant que du foin car trop riche. Je préférerais mille fois ne pas avoir à le couvrir mais si je ne le fais pas, il maigrit. Donc comme ça été écrit dans l'article, pour des raisons de santé, parfois nous devons beaucoup protéger.

    Il a aussi un tapis BoT pour chauffer le dos afin d'éviter les contractures musculaires et favoriser la détente = mode cavalière/proprio/barbie enclenché.

    Et des guêtres et protèges-boulets pour chaque sortie. L'explication sur le fait de trop en mettre le pousse à se négliger, je ne comprends pas! Le monter est un acte non-naturel qui induit un déplacement particulier et qui peut engendrer des "touches" supplémentaires. Je me dois de le protéger rien que pour ça.

    Par contre je suis ok pour limiter l'usage des bandes de travail sur cheval sain.

    Un sujet très intéressant en tout cas, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Rien ne me choque dans ce que vous écrivez ;)

      Sur le fait que monter est un acte non-naturel, on peut quand même minimiser cette affirmation en disant que nos chevaux actuels ont été croisés et ont évolué pour répondre à ce besoin (nos sportifs de maintenant n'ont rien à voir avec leurs ancêtres équins !) et sont dressés toute leur vie pour apprendre à nous porter en sécurité (pour eux: en adoptant la bonne attitude qui leur évitera de se blesser, en développant une bonne musculature etc etc). Je pense donc qu'ils sont tout à fait apte à évoluer avec un cavalier sur leur dos sans se toucher, et encore heureux ! Ce serait malheureux de se dire que notre présence est à ce point si néfaste et peu supportable pour les chevaux qu'ils ne savent même plus marcher correctement ! Par contre si depuis toujours ils portent des protections en tout genre, effectivement ils sentent moins les chocs mais du coup ne se corrigent pas quand ils font une faute (car ils ne la sentent pas ou peu) et n'adoptent donc pas la bonne attitude.

      Donc à moins de faire du très haut niveau qui demande un véritable dépassement de soi et donc une potentielle mise en danger du physique qui justifie une protection supplémentaire, je ne pense pas que des guêtres et protèges-boulets soient nécessaires systématiquement, et d'ailleurs heureusement la majorité des chevaux s'en passent :)

      Supprimer
  18. Hello ! Super Article ! Il verbalise ce que je pense... Juste j'aimerai revenir sur un détail : "certain sont même capables de vivre dehors sa couverture", je chipote mais j'aurais tendance à dire, TOUS les chevaux en bonne santé, d'âge non avancé ( par avancé j'entends 25 ans min) peut vivre dehors sans être couvert ! Il faut bien sûr leur laisser le temps de se réadapter mais nos selles Français, trotteur et même pur-sang, qui ont vécus plus de 10 ans, en boxe et tondus tous les hivers, se sont très bien acclimatés, ils ne sont bien sûr plus tondus et le travail est adapté en conséquence (temps de séchage car bcp de transpiration, ect) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, je suis du même avis mais je suis bien obligée de prendre des pincettes parfois pour ne froisser personne :p
      Depuis cet article, j'ai écrit 3 billets sur le cheval et le froid, les couvertures etc et je parle du fait que de base, n'importe quel cheval peut vivre en extérieur sans protection ;)

      Supprimer
  19. Que tu as raison ! J'avoue, je suis parfois un peu trop protectrice, mais je me soigne. À vouloir faire bien, on fait mal, il faut se le répéter. Ce qui me "tu", c'est ceux qui ont peur de mettre leur chevaux avec d'autres, au pré. Ok, y a le risque des coups plus important si les chevaux sont ferrés aux postérieurs, mais les chevaux qu'on empêche d'avoir des relations sociables "pour leur bien" seront de moins en moins bien dans leur basket. Mais ce n'est que mon avis :-)

    RépondreSupprimer
  20. et y a aussi le regard des autre si on protège son cheval, perso mon poney est malade je le couvre car avec sa maladi il se fatigue 3 fois plus vite en faisant du poile et en est vraiment épuiser, la veto me la même conseiller pour son age mais le proprio du pré me sort que je connais rien au chevaux car ses 3 copain de pré habituer à ne jamais rien avoir et en bonne Santer non pas de couverture donc je connais rien car je protège le mien...
    on va carrément lui enlever en mon absence mais je pense que avant que certain dise que on protège de trop ou pas assez ou devraise renseigner sur le cheval ;-)

    RépondreSupprimer