6 juil. 2016

Top 5 des raisons d'aller au Paris Eiffel Jumping.

J'en ai parlé sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram, j'ai mis des photos, j'ai fait des commentaires pas drôles, bref: je vous ai un peu soûlés ces derniers jours avec le Paris Eiffel Jumping. Mais je dois l'avouer, c'est un peu mon concours chouchou, mon rendez-vous de l'été depuis 3 ans. Et je me dis que peut-être toi, tu vis dans une grotte ou en dehors de Paris, et tu te tâtes à enfin y aller l'an prochain. Ou bien tu hésites à y retourner après t'être fait doucher la première année (oui, le temps avait été exécrable). Donc j'ai décidé de te dire aujourd'hui pourquoi, de manière très rationnelle et argumentée, tu devrais sauter le pas et y aller l'année prochaine avec moi (ou pas).


1. C'est gratuit


Oui, ce n'est pas parce qu'on lâche 600 balles de pension tous les mois qu'on a les moyens de payer une place à 50€ juste pour regarder un concours, hein. Et des épreuves de si haut niveau en accès libre, ça ne court pas les rues, donc on fait une danse de la joie et on saute sur l'occasion (ou l'inverse, car faut pas arriver dernier non plus si tu veux voir quelque chose du spectacle) !

Accès libre et entrée gratuite du Paris Eiffel Jumping.
Tout cet argent sauvé !... que tu pourras claquer chez CWD - Crédit: Giphy


2. C'est "tranquiiiiille"


Deux carrières, une dizaine de stands à tout casser: autant dire que contrairement au Salon du Cheval, tu n'as pas à courir partout pour ne rien manquer (dit la fille qui a fait soigneusement 3 fois le tour d'Equilivre sans rater une miette du Paris Eiffel Jumping). D'autant que les épreuves se succèdent toujours avec un petit temps de battement, ce qui te permet tranquillement d'aller faire pipi, d'aller chercher un morceau à grignoter, de faire un tour dans les-dits stands, de faire un aller-retour Paris-Normandie parce que t'es pas sûre d'avoir éteint le gaz. Enfin, du fait que ce soit dans un espace ouvert, tu évites les trop gros attroupements et tu peux toujours trouver un endroit où te poser et respirer avant la crise de claustrophobie. Et au pire, un petit nuage de pluie et pouf tu as le choix des places en tribune niark niark.

Placement libre tribunes Paris Eiffel Jumping.
Circuler dans la foule des événements équestres en temps normal - Crédit: Giphy


3. C'est un événement de plein air en été


Ce qui veut dire que tu peux profiter du beau temps, faire une sortie entre potes (pas n'importe où: à Paris, pour le côté hupé. Ou hipster.), parfaire ton bronzage et te faire un pique nique, tout ça EN MÊME TEMPS que tu regardes un jumping de haut niveau. Que demande le peuple ? (Un bon barbeuc avec des chipos ? On ne va pas aller jusque-là). 

Public du CSO à Paris.
Le bord de la carrière du Paris Eiffel Jumping. En exagérant à peine - Crédit: Giphy


4. C'est ta chance de passer à la télé


Il n'y a pas trop de monde, c'est retransmis à la télé par l'Equipe 21 et Equidia, les plans de la foule pour occuper les temps morts et mettre l'ambiance sont nombreux: autant dire que si tu as choisi une bonne place stratégique (pas tout au fond à gauche cachée derrière ce type avec une casquette quoi) et que tu fais un beau sourire, tu as toutes les chances de connaître ton heure de gloire.

Equidia filme épreuve d'obstacle.
"Salut Maman !" - Crédit: Giphy


5. Il y a du beau monde


Entre le chouchou Abdelkebir Ouaddar, le cavalier-acteur Guillaume Canet, le jeune prodige Bertram Allen, la légende John Whitacker, l'incroyable Simon Delestre: tout le gratin est là ! Et comme tout est accessible à tout le monde, tu peux facilement te retrouver à une longueur de bras de Pénélope ou faire un selfie au bord de la carrière avec Guigui dans le fond et rigoler comme une folle quand il jette un coup d’œil dans ta direction (#jai15ans #jevousrassurecestpasduvécu).

Quand tu t'aperçois que même Laetitia Halliday est là pour son association - Crédit: Giphy


Bonus: Il y a des crêpes au Nutella


Non, d'accord, je suis sûre que tu peux en acheter sur d'autres événements équestres. Mais je ne sais pas, c'est devenu ma tradition du Paris Eiffel Jumping: acheter une bonne crêpe au Nutella et la manger en profitant du spectacle, bien installée sous le soleil, ce qui me donne la délicieuse impression d'être en vacances. Et me permet ensuite de crier des "Allez Bochty" la bouche pleine et des traces noires au coin des lèvres (dont je ne prend conscience qu'une fois que j'ai fini de sourire à mon voisin de siège, bien entendu). Le bonheur des choses simples quoi.

Manger devant des épreuves d'équitation.
La blogueuse entrain de se baffrer dans les tribunes, c'est moi ! - Crédit: Giphy



Alors, je te vois au Paris Eiffel Jumping 2017 ?
Si tu n'es toujours pas convaincu, je t'invite à aller saliver devant mes photos du Prix Oddo !